jeudi 12 juillet 2018

UNE INTOXICATION IGNOREE QUI TOUCHE LES FEMMES DE MENAGE

Santé : trop faire le ménage serait plus nocif que le tabac

Les tâches ménagères exposent à certains produits chimiques qui peuvent réduire significativement vos capacités respiratoires selon une étude norvégienne.



Nettoyer, balayer, astiquer...
Nettoyer, balayer, astiquer...


Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
Faire le ménage est plus dangereux que l'on ne le croit ! En effet, selon une étude norvégienne publiée dans la revue American journal of respiratory and critical care medicine, l'utilisation régulière de certains produits ménagers chimiques serait plus nocive que le tabac.

L'Est Républicain rapporte que l'enquête a noté une diminution significative de la capacité respiratoire au fil des années, particulièrement chez les femmes, due à l'utilisation de ces produits ménagers. Cela constitue une baisse de 3,6 millilitres par an pour celles qui pratiquent le ménage à domicile et de 3,9 millilitres par an pour celles qui travaillent comme femmes de ménage.
Pour être pratique, l'utilisation régulière de produits ménagers d'entretien chimiques équivaudrait à fumer 20 cigarettes par jour sur une période de 10 à 20 ans. À noter qu'aucun effet indésirable n'a été remarqué chez les hommes, signe que la répartition des tâches ménagères est encore loin d'être acquise.
RTL